• Bonheur dès le berceau. Vous êtes son modèle.

Bonheur dès le berceau. Vous êtes son modèle.

Comment le rendre heureux

 

Pour être heureux, votre enfant a besoin de développer une bonne estime de soi, et vous en serez l'élément clé. Votre attitude envers lui fera qu'il aura une bonne ou une mauvaise image de lui.

Dès sa naissance, vous êtes le grand modèle de sa vie. Tout ce que vous dites ou faites restera gravé dans sa mémoire et son cœur. C'est pourquoi vous ne devez pas oublier ces dix règles pour rendre votre enfant heureux et sûr de lui.

  • Partagez du temps avec lui. Toutes les études le prouvent: ce que les enfants désirent le plus est l'attention de leurs parents. Vous ne disposez peut-être pas d'autant de temps que vous aimeriez, mais n'oubliez pas que la qualité vaut mieux que la quantité. Au lieu de vous asseoir devant la télévision ensemble, apprenez-lui à cuisiner, emmenez-le en excursion, etc.
  • Intéressez-vous à ce qu'il aime. Posez-lui des questions sur ses jeux, ses goûts, ses amis, etc. Demandez-lui tous les jours comment s'est passée l'école. Écoutez-le chaque fois qu'il veut partager quelque chose avec vous.
  • Ne le comparez jamais aux autres. Pour avoir une bonne estime de soi, il faut se comparer à soi-même pour se dépasser petit à petit.
  • Soyez fière de ses progrès, et surtout des efforts qu'il a fournis pour y arriver.
  • Évitez d'être en désaccord avec votre compagnon devant lui. L'entente est essentielle dans l'éducation.
  • Permettez-lui d'être en contact avec d'autres enfants. Amenez-le à la campagne, invitez ses amis à la maison, laissez-le accepter les invitations de ses amis, organisez des excursions, etc.
  • Acceptez-le tel qu'il est. Nous sommes tous différents. Certains sont plus courageux ou plus vifs d'esprit, d'autres plus dégourdis ou plus lents, etc.
  • Soyez heureuse. Le bonheur familial est la base du bonheur personnel. Il est scientifiquement prouvé qu'il existe un rapport direct entre la dépression maternelle et les problèmes des enfants.
  • Ne restez pas fâchée longtemps. Si votre enfant mérite une punition, imposez-lui, mais ne manifestez pas trop longtemps votre mécontentement. Il n'est pas non plus conseillé de vous fermer sur vous-même pour attendre que cela passe. Cela ne ferait que lui donner l'impression que ce qu'il a fait n'a pas été réglé et qu'il ne mérite pas votre pardon. Il peut même avoir l'impression d'avoir mis en danger l'amour que ses parents ont pour lui, ce qui est très douloureux pour un enfant.
  • Dites-lui que vous l'aimez. Toutes les nuits, avant d'aller coucher, partagez avec lui quelques minutes pour lui dire à quel point vous l'aimez, lisez ou racontez-lui une histoire et n'oubliez pas de l'embrasser pour lui souhaiter une bonne nuit. Ne le laissez jamais aller se coucher en étant en colère contre lui.
Karin Gassler

Besoin d’un conseil?
Demandez à notre expert:

Karin Gassler

0848 48 1111

Top