• Que faire contre le nez qui coule?

Que faire contre le nez qui coule?

Les enfants ont souvent le nez qui coule entre octobre et juin. Ce maudit problème accompagne les enfants tout au long de l'année scolaire, leur causant un malaise et parfois des complications comme des bronchites ou des otites. Préparez-vous à y faire face.

Un enfant peut subir entre cinq et huit infections respiratoires annuelles. Si, en plus, votre enfant a moins d'un an, armez-vous de patience, car les douze premiers mois de sa vie sont les plus compliqués, étant donné que son système immunitaire est toujours en train de se développer. Comme il vaut mieux prévenir que guérir, prenez note des recommandations suivantes pour éviter les contagions.

  • Allaitez votre enfant le plus longtemps possible. Le lait maternel contient des anticorps et des immunoglobulines qui le protègent contre virus et bactéries et stimulent ses défenses.
  • Respectez rigoureusement le calendrier des vaccinations de votre enfant et faites les vaccins recommandés par votre pédiatre, même s'ils ne sont pas remboursés par l'assurance-maladie.
  • Il est essentiel de se laver les mains souvent. Faites-le fréquemment et toujours avant de tenir votre enfant, de lui donner à manger et après l'avoir changé.
  • Ne fumez pas en sa présence, pas même dans la maison ou la voiture. Les enfants exposés à la fumée ont un risque quatre fois plus élevé de contracter une pneumonie ou une bronchite.
  • Soyez très minutieuse dans le nettoyage global de la maison et de ses jouets et aérez les pièces tous les jours.
  • - Maintenez une certaine humidité chez vous et une température d'environ 22 °C.
  • - Faites-le boire plus et lavez-lui le nez plus souvent au sérum physiologique lorsqu'il est enrhumé.
  • N'exposez pas votre enfant à de brusques changements de température, mais ne le laissez pas dans des espaces fermés toute la journée. S'il fait froid, couvrez-le bien et sortez-le pour promener en milieu de journée.
  • Ne l'emmenez pas à l'école maternelle s'il a de la fièvre ou s'il tousse. Même s'il semble aller déjà mieux, il se peut que le rhume ne soit pas bien guéri. De plus, il pourrait contaminer ses camarades.
  • Préparez-lui une alimentation variée, riche en vitamines A (présentes dans les légumes frais), en vitamines C (présentes dans les agrumes et les plantes potagères), en zinc (présent dans la viande et les légumes secs) et en fer (présent dans la viande, le poisson, l'œuf et les légumes secs). N'oubliez pas l'oignon, l'ail et le poireau qui ont des propriétés mucolytiques et antiseptiques.
  • Respectez chaque jour ses heures de sommeil, tant la nuit que le jour.
Top